Assemblée nationale députés protection des sources des journalistes

Veille : une avancée pour la protection des sources des journalistes

Dans la veille de ce jour, vous trouverez de quoi vous rassurer sur la protection des sources des journalistes, un gouvernement turque qui colle aux basques des journalistes sous prétexte de protectionnisme, une enquête sur la condition des femmes journalistes sportives et un sujet polémique sur Cyril Hanouna décrit comme un tyran par Society. Bonne lecture !

Sources des journalistes : vers une meilleure protection

Mardi 8 mars 2016, les députés ont voté pour un renforcement de la des des journalistes. Faisant écho à la Dati sur la protection des sources de 2010, ces dispositions visent notamment à clarifier les limites des investigations judiciaires auprès des sources des journalistes. Les personnes portant atteinte au secret des sources risqueront de lourdes peines et un journaliste ne pourra jamais être contraint de révéler ses sources. Cette loi précise enfin des tant attendues.

Lire l’article dans Le Parisien

Turquie d’Erdogan : le gouvernement prend le contrôle des médias

Depuis le 4 mars 2016, le Turque a placé le groupe de médias Feza sous “haute protection judiciaire”. Günay Hilal Aygün, journaliste du quotidien Today’s Zaman, livre son expérience d’un média sous contrôle du gouvernement. Présence oppressante, mise à l’écart de sujets critiques et autres formes de répressions sont à l’honneur dans la rédaction. Jusqu’où la peur doit-elle être instaurée ?

Lire l’article dans Zaman France

Journaliste sportive : bientôt un métier de femmes ?

Malgré les chiffres montrant une majorité absolue d’hommes pratiquant le sportif, de nombreuses exercent ce métier avec passion. La parité est-elle en marche dans cette facette du journalisme ? Le métier est-il exercé différemment selon le sexe ? Découvrez une enquête payante mais passionnante sur ce sujet.

Lire l’article dans La Libre

Cyril Hanouna et Society : une rixe médiatique

, animateur vedette de D8 dans l’émission ““ a été dépeint comme un dans le dernier numéro de . Le magazine s’appuie sur des témoignages et des enregistrements téléphoniques de chroniqueurs vivant mal la collaboration avec l’animateur. Défendu bec et ongles par les internautes, bénéficiant de la défense absolue des chroniqueurs présents lors de son émission, il dément point par point l’enquête de Society dans son show du lundi 7 mars 2016. Remuant ciel et terre, il ne parvient que maladroitement à convaincre du supposé mensonge du magazine.

Lire l’article dans Rue 89

Leave a Comment