Ecole W

W : l’école des métiers de demain

Lancée en marge du Centre de Formation des Journalistes (CFJ) l’école W est une école post-bac qui va accueillir les nouveaux entrepreneurs du contenu à la rentrée 2016. Nous avons rencontré sa Directrice, Julie Joly, afin d’en savoir plus sur cette pédagogie innovante.

Julie Joly

Si l’on en croit le Département d’État américain du travail, 65% des métiers de 2050 n’existent pas aujourd’hui.  L’école W voit en ce phénomène de véritables opportunités. A la question, « à quoi va former l’école W ? » Julie Joly répond : « à des métiers qui n’existent pas encore ! » . Concrètement, W entend former aux métiers de la production de contenu et de la création numérique : les métiers émergeants de demain.

Le récit au cœur de la formation

W s’adresse aux bacheliers, sans distinction de filière. L’école s’intéresse à des jeunes qui sont « habités par l’envie de partager un récit » et entend leur fournir les outils pour le raconter, en développant leur créativité.

Partant du constat qu’il n’existe pas de formation généraliste aux métiers du contenu, l’école dispense une formation en 3 ans permettant aux étudiants d’acquérir un socle commun de compétences clés pour travailler le récit sous toutes ses formes.

Concrètement, les élèves seront initiés à la culture numérique, aux outils du  web. Au programme : Data, code, design, vidéo, son… sans omettre un point indispensable aux yeux de Julie Joly : la culture générale. Et tout cela avec beaucoup d’anglais.

Trois voies de sortie 

Bien qu’elle soit la préparation idéale au CFJ (qui n’accueille les étudiants qu’à Bac+3) l’école W ne s’adresse pas seulement aux journalistes. Trois voies sont distinguées dans le cursus :

  • entreprenariat et innovations
  • stratégie éditoriale et communication digitale
  • journalisme, documentaire et fiction

Néanmoins au sortir de ces trois années, les étudiants qui souhaiteraient intégrer le CFJ seront dispensés des écrits du concours d’entrée.

Une pédagogie innovante

Bien loin de la théorie, W table sur des enseignements pratiques. Rythmé par des stages, le cursus sera organisé autour de projets concrets menés par les élèves.  Pour cela l’école s’attache à nouer des partenariats avec d’autres écoles connues pour leur pédagogie innovante afin de faire émerger des projets croisés.  Les exemples de collaboration avec Kaos Pilot, business school danoise qui révolutionne l’éducation supérieure, ou encore 42, principe même de l’école « ouverte »  sont le reflet de la volonté de l’école W.

Photo : Julie Joly, Directrice du CFJ et Directrice générale de l'école W

blank

Diane Perpere

Convaincue du pouvoir de l'image, Diane est passionnée par le journalisme audiovisuel. Elle rejoint Medialism pour comprendre les rouages d'un monde fascinant en pleine mutation.

Leave a Comment